Parrainer des migrants pour mieux les intégrer

14 juin 2018 | Actus, Appel citoyen

Le débat public qui a accompagné l’adoption du projet de Loi Asile et Immigration en première lecture à l’Assemblée a révélé les crispations de notre société sur la question migratoire. Mais n’oublions pas l’essentiel : l’immigration contemporaine fait partie de notre avenir. Elle pourrait s’avérer précieuse, alors que certains secteurs peinent à recruter faute de travailleurs qualifiés ou d’intérêt pour les postes proposés. Mais elle pourrait aussi devenir un problème réel et sérieux, si notre pays n’équilibrait pas ses efforts entre contrôle de l’immigration et intégration.

L’exemple canadien le montre, les parrainages de migrants par des citoyens sont un gage d’efficacité des politiques d’insertion. Ils permettent la participation directe de la société civile au processus de réinstallation, et ouvrent la voie à une contractualisation gagnant-gagnant-gagnant entre le primo-arrivant, le parrain et l’Etat. Le parrain joue un rôle de facilitateur d’intégration du nouveau venu à la société d’accueil et se porte garant vis-à-vis des pouvoirs publics des efforts de ce dernier pour s’insérer.

Ainsi, il serait utile de dépasser le cadre français du bénévolat associatif et de créer un véritable statut de parrain ou plutôt de « tuteur de la République », assimilable par exemple à une mission de service civique.  Un tel dispositif donnerait davantage de chance aux nouveaux arrivants de réussir leur intégration dans leur pays d’accueil, et viendrait accompagner les actions d’insertion conduites par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration. Il pourrait devenir la cheville ouvrière du Contrat d’Intégration Républicaine, permettant de donner au primo-arrivant un référent qui l’accompagne au quotidien de ses démarches et de ses efforts pour comprendre la société qu’il découvre.

Appel à contribution citoyenne sur le parrainage des migrants et les Tuteurs de la République.

Objectifs ? faire mieux connaître le principe du parrainage républicain des migrants ; analyser les options institutionnelles pour la création d’un statut de « Tuteur de la République » proposer des solutions concrètes pour intégrer cette approche dans le cadre du Contrat d’Intégration Républicaine

Intéressé ? Inscrivez-vous par email à contact@lejourdapres.eu

Retrouvez ici la tribune des coordinateurs du Jour d’Après dans Le Monde sur ce sujet sur ce lien.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Vous recevrez les dernières actualités du Jour d'Après.

Vous êtes désormais abonné !

Vous souhaitez nous rejoindre ?

Remplissez ce formulaire et nous prendrons contact avec vous !


X